Ваш браузер устарел. Рекомендуем обновить его до последней версии.

Auchan à Moscou

 

Auchan, magasin à bas prix, ils sont plusieurs à Moscou. Deux gars se sont rendus à un Auchan pour voir un nouveau système du contrôle de sortie (les tourniquets ou portillons avec des scanners), tenter de les éviter et laisser une note dans le registre de réclamations. Si vous ne comprenez pas la langue russe, vous pouvez parcourir la vidéo pour voir les images.

 

Après avoir acheté quelque chose, ils ont voulu sortir sans appliquer le ticket de caisse au tourniquet. Ils expliquaient à l'agent de sécurité que selon la loi, une fois le ticket de caisse reçu, l'acheteur peut sortir librement sans accomplir des actions supplémentaires. Les agents de sécurité sont venus en multitude, les administrateurs aussi. Lors de pourparlers, ils n'ont pas voulu appeler la police. Ils ont fini par laisser les jeunes hommes sortir; ces derniers sont descendus au deuxième étage à un autre Auchan, d'alimentation; à la sortie, déjà encouragés, ils ont montré à l'agent de sécurité le bouton à ouvrir le portillon, en disant qu'ils étaient «d'élite», ou tout bonnement connaissaient les lois.

 

On ne sait pourquoi, une dame a voulu être prise dans le cadre de l'objectif, ayant incarné une personne de la foule qui aime l'autorité (quelconque) et déteste les dissidents. Elle disait «regardez, que c'est beau, ici», «vous faites n'importe quoi» et  insultait le jeune homme à titre personnel. (Parmi autres absurdités, elle lui a dit quelque chose du passé: «tu es robuste, va travailler à l'usine». Les usines, elles sont où? Elles sont transformées en centres commerciaux ou clubs de fitness.)

 

Vu la politique universelle de l'appauvrissement du peuple et les nouveaux impôts sur les propriétés, on peut supposer que ces immenses centres commerciaux soient destinés à servir de résidence pour les masses laborieuses à l'avenir, comme dans le film Le miroir noir mentionné avant.

 

 Selon une version, l'appareil puisse mettre une empreinte laser sur la main rapprochée. En tout cas, bien que nous soyons déjà habitués à entrer et sortir avec un billet aux stations de chemin de fer, la sortie barrée dans un magasin est une nouveauté.