Ваш браузер устарел. Рекомендуем обновить его до последней версии.
     Livres en grec ancien
     
Ἡ Καινὴ Διαθήκη   Le Nouveau Testament en grec ancien
     
Livre des Psaumes  

Les Psaumes en grec ancien

Livre prophétique de David, homme de Dieu

 

     
    S. I. Sobolevsky. Le grec ancien (livre en russe)
     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Livres en slavon d’église
 
Le Psautier avec la suite (avec les prières)  
   
Le Psautier

Le service liturgique orthodoxe est basé sur le livre des Psaumes (le Psautier). Les psaumes constituent le noyau du service : chaque service du cercle liturgique diurne contient les textes des psaumes. Le Psautier liturgique est divisé en 20 parties appelées d'après le mot grec κάθισμα– séance ou lecture, dont chacune est suivie de tropaires pénitentiaux et de prières.

   
   
   
La Philocalie  
   
La Philocalie

C’est l’édition photocopiée de 1793 (en pdf). Dans cette édition, le deuxième volume parut quelques années plus tard, environ en 1797. Ici, c’est la partie IV.

 Il existe heureusement aussi la Philocalie slavonne imprimée en édition moderne.

 

La Philocalie, partie I

Partie II

Partie III

Partie IV

« La Philocalie des pères neptiques ». Neptique vient de νῆψις, du verbe νήφω – être vigilant, se maîtriser. Un autre mot souvent évoqué à ce propos, ἡσυχία (slav. безмолвие) veut dire être en paix, être libre de passions.

 

Φιλοκαλία. Bien qu’on interprète le plus souvent ce mot comme « l'amour du bien, du beau », pourtant, puisqu’il s’agit du travail, de l’action, le nom provient plutôt du verbe φιλοκαλέω qui veut dire « restaurer, mettre en bon ordre » ou bien « œuvrer au meilleur ».

 

La Philocalie, ou les paroles et les chapitres de la vigilance sacrée, tirés des écrits des saints pères inspirés de Dieu, où, par l’amour vertueux de sagesse dans l’action et la contemplation, l’esprit devient pur, éclairé et parfait.

Tel est le titre complet du recueil rédigé par Macaire, évêque de Corinthe, avec l'aide de Nicodème l'Hagiorite, dans les années 1780. Une dizaine d’années plus tard, l’anthologie fut traduite en slavon par Païssy Velitchkovsky.

 

La vie de saint Païssy en français relate : « Envoyé à l’Académie Ecclésiastique de Kiev pour y poursuivre ses études, il fut rapidement déçu par son enseignement desséchant, influencé par la scolastique latine et la culture païenne, et par le spectacle des clercs et des moines corrompus par la richesse et l’esprit mondain ». Il devint moine, et ensuite, un célèbre starets.

 

La vigilance, ou l’attention, signifie être en éveil : garder l’esprit, veiller sur son cœur, prévenir l’entrée des pensées perverses, résister à l’influence des esprits malins afin de se libérer de la peste des passions. Νήψατε, γρηγορήσατε – soyez vigilants, éveillés (1Pier. 5:8). Ainsi le miroir d’âme, devenant pur, reflète l’image du Christ, la sagesse et la puissance de Dieu le Père.

 

Voici ce que dit l’avant-propos du livre.

 

« Dieu, l’Être Très bon, la perfection la plus parfaite, la plus bonne et la plus belle origine active de tout bien et de toute grâce, a dès le début décidé, d’après Son dessein Divin, de diviniser l’homme, et Il exerce ce dessein initial prédestiné en Lui dans le temps qu'Il a choisi. »

 

Des obstacles ont surgi sur le chemin de l'homme... Et le livre est conçu pour aider à ressusciter la grâce de l'Esprit qui demeure en nous, mais est enterrée sous les passions comme une étincelle sous les cendres. Puisque les saints pères ont évoqué dans leurs écrits ce travail mental visant à réunir l’esprit et le cœur... 

 

« ...de ces écrits, ô lecteur bien-aimé, ce livre est rédigé, un trésor de vigilance, un guet de l'esprit, une école mystérieuse de la prière mentale, un livre d’activité, une excellente image, un guide fiable qui mène à la vision, le paradis des pères, la chaîne d’or des vertus, un livre de la conversation fréquente avec Jésus. Il convient donc d'inviter aujourd’hui tous, avec une haute prédication, au festin spirituel de ce livre, tous qui ne méprisent pas le repas béni. Venez donc, venez, mangez le pain de la sagesse spirituelle que ce livre contient et buvez le vin qui réjouit mentalement ; venez, vous qui appartenez au titre orthodoxe, laïcs et  moines, vous qui aspirez à retrouver le Royaume de Dieu en vous, et qui vous efforcez de découvrir un trésor caché dans le champ du cœur, qui est le doux Jésus-Christ.  Ainsi, votre esprit libéré de la captivité des choses basses et des errances, avec  l’invocation formidable incessante de notre Seigneur Jésus-Christ, et d’autres vertus propices que ce livre vous offre, vous deviendrez unis avec vous-mêmes, et ce faisant, avec Dieu, comme le Seigneur priait le Père, disant : qu'ils soient un en Nous, comme Nous sommes un. Et ainsi, unis avec Lui, et complètement changés, que vous soyez abondamment divinisés par la puissance de l’amour Divin dans votre sentiment intelligent, et dans  une confirmation fiable, et reveniez au dessein initial Divin  (c’est-à-dire, à la divinisation de l’homme), en glorifiant le Père, le Fils et le Saint-Esprit – la Divinité une, Tout-puissante, à Qui convient toute gloire, honneur et adoration pour les siècles des siècles, amen. »

 

échelle